Guide de voyage : Muntenie

Que faire lors de votre voyage en Muntenie

Découvrez notre sélection des principales activités, monuments et musés à découvrir lors de votre voyage en Muntenie. En fonction de vos centres d'intérêts, nous pourrons vous proposer d'autres activités (activités sportives, dégustation de vins, petites randonnées...). Contactez nous pour discuter ensemble de votre projet de voyage en Roumanie !

Activités

La réserve de bisons de Bucsani

La réserve date des années '80 et s'étende sur une superficie de 160 ha, ce qui fait d'elle la plus grande réserve de bisons de Roumanie. Environ 40 individus vivent aujourd'hui en semi-captivité. Si vous souhaitez découvrir les trésors de Roumanie hors des sentiers battus, la réserve de bisons de Bucsani doit se retrouver sur votre liste.

La réserve de bisons de Bucsani
Activités

La route Transfagarasan

La route Transfagarasan, aussi appelée « La Route entre les nuages » fait partie des plus belles routes d’Europe. Ayant une longueur de 92 km, la route relie la Transylvanie à la Munténie en traversant les plus hautes chaînes de montagnes de Roumanie. Du fait de son altitude et du climat, la route Transfagarasan est ouverte en générale seulement entre le 30 Juin et le 1er Novembre. Si vous visitez la Roumanie avec une voiture de location pendant l'été, nous vous conseillons de passer par cette route !
La route Transfagarasan
Activités

Les caves Rhein à Azuga

Découvrez l'art roumain de la production du vin et apprenez à mieux apprécier le goût du vin mousseux. De nos jours, les caves d'Azuga sont les plus vieilles caves où le vin est produit selon la méthode traditionnelle. Les caves datent de 1892, sont construites en surface, et les murs ont une épaisseur de 1,20 mètres. Vous vous familiariserez avec les processus de fabrication et d'embouteillage, avec la route du vin, du raisin à la bouteille.
Les caves Rhein à Azuga
Activités

Les poteries du village d’Horezu

La céramique de Horezu est un type de céramique traditionnel unique, caractéristique de la petite ville de Horezu. La technique utilisée (faisant partie du patrimoine immatériel UNESCO), ainsi que les combinaisons insolites de formes et de couleurs, lui ont valu le titre de capitale de la céramique de décoration.
Les poteries du village d’Horezu
Monuments et musées

Cula de Măldărești

À Măldărești, à seulement 4 km de Horezu, on trouve trois constructions inédites : Cula Greceanu, Cula Duca (Măldărescu) et la Maison mémoriale I.G. Duca. Les boyards Măldărești ont construit ces forteresses dans le but de défendre la province de Muntenia contre les envahisseurs ottomans. Érigée au début du XVIème siècle, Cula Greceanu est la plus ancienne. Elle est devenue célèbre grâce aux nombreux films qui y ont été tournés, dont le plus récent est "Aferim", qui, en 2015, a gagné le prix l'Ours d'argent de Berlin. Cula Greceanu vous invite à entrer dans son jardin par une grande porte en bois massif, pour découvrir le bâtiment carré, aux murs blancs percés de trous pour y faire passer des armes. À l’intérieur, plusieurs pièces vous attendent. Vous y trouverez des meubles de bois magnifiquement sculptés, en motifs minutieux, ainsi que des vêtements d’époque et des peintures de la famille Măldărescu, très bien préservés à travers le temps. Un petit escalier en bois, plutôt une échelle, est à gravir pour atteindre l’étage. À Cula Duca ou Măldărescu, un manoir fortifié et protégé d’une muraille, vous trouverez un jardin plus beau, rempli de fleurs. Étant construit trois siècles plus tard, ses fondations sont échafaudées par un ensemble de piliers et de poutres en bois massif. Le premier étage vous présente une grande collection de poêles à bois et une exposition d'objets d’époque.
Cula de Măldărești
Monuments et musées

La Citadelle d’Enisala

La citadelle d’Enisala est une ancienne forteresse byzantine au sud-est de la Roumanie, construite à la fin du XIIIe siècle et longtemps disputée tout au long de son histoire, que ce soit par les byzantins, les riches marchands génois ou encore l’empire ottoman, de par sa position stratégique. Elle était située en effet au croisement de deux importantes routes commerciales entre le Nord et l’Orient, dont celle que représentait le lac Razim. Son incroyable condition aujourd’hui est due à la décision de l’empire ottoman, d’abandonner la citadelle, cette dernière ne correspondant plus aux intérêts stratégiques de l’empire. A la fin du XIXe siècle en effet, lors du conflit opposant la Russie avec la Turquie, les troupes russes détruisirent les citadelles à l’intérieur desquelles les troupes turques s’étaient repliées, et la citadelle d’Enisala, ayant été abandonnée, fut donc gardée intacte.

La Citadelle d’Enisala
Monuments et musées

La citadelle de Chindia

La citadelle fut construite par Vlad Tepes (le légendaire Dracula) et aujourd'hui c'est la plus importante attraction touristique et le symbole de la ville de Targoviste. La Tour de Chindia domine les environs et abrite une exposition de documents, armes et objets qui ont appartenu à Vlad Tepes.

La citadelle de Chindia
Monuments et musées

Le château de Peles

Le château de Peles est l'un des monuments les plus remarquables de Roumanie, avec son architecture dominée par le style néo-Renaissance, les façades décorées d'éléments en bois, une collection de peintures de presque 2000 tableaux, une collection d'armes et d'armures, des candélabres de Murano.... La construction a débuté en 1873 et l'inauguration a eu lieu 10 ans plus tard. Au fil des années, le château a été utilisé comme résidence royale, lieu de détente pour les personnalités, ou bien exclusivement affecté au protocole d'État. Après la révolution roumaine de 1989 il est réintégré au circuit touristique. Les touristes peuvent admirer le hall d'honneur, la salle des glaces, la salle d'armes, le salon de musique, etc.
Le château de Peles
Monuments et musées

Le monastère Caraiman de Busteni

Située à 900m d’altitude, le monastère orthodoxe de Caraiman est l'un des lieux incontournables de ce coin de nature. L'emplacement du monastère parmi les montagnes et les sapins n’a pas était choisi par hasard. On dit que le projet a commencé suite à un rêve du père fondateur Gherontie Puiu. L'édifice date de 1998.
Le monastère Caraiman de Busteni
Monuments et musées

Le monastère de Cozia

Érigé par Mircea cel Batran en 1388, le monastère est un incontestable monument de l'art médiéval roumain. Les fresques murales, qui témoignent de l'influence du style byzantin primitif, sont dans un bon état de conservation. Le monument est situé dans un cadre naturel privilégié, entre les montagnes et la rivière Olt, dans la petite ville de Calimanesti.
Le monastère de Cozia
Monuments et musées

Le monastère de Curtea de Arges

Fondé au début du XVIème siècle en style byzantin, ce monastère est l’une des plus célèbres constructions de Roumanie. Il abrite la nécropole des premiers Rois de Roumanie, ainsi qu’une légende à découvrir ! Découvrez le monastère de Curtea de Arges lors de votre circuit en Roumanie.
Le monastère de Curtea de Arges
Monuments et musées

Le monastère de Horezu – UNESCO

Fondé en 1690 par le prince Constantin Brancovan, le monastère de Horezu est un chef-d'œuvre de style « Brancovan », remarquable par la pureté et l'équilibre de son architecture, la richesse de ses éléments sculptés, ainsi que par ses compositions religieuses, ses portraits votifs et sa décoration peinte.
Le monastère de Horezu – UNESCO
Monuments et musées

Le monastère de Mraconia

Le monastère de Mraconia est situé au coeur du Parc Naturel des Portes de Fer, juste au bord du cours du Danube. Le paysage est magnifique, d'un côté du monastère il y le Danube, de l'autre côté le rocher. Construit en 1523, le monastère a été détruit et reconstruit à maintes reprises. L'édifice actuel date depuis la chute du régime communiste. A proximité du monastère, il y a le portrait sculpté de Decebal et l'inscription "Tabula Traiana".
Le monastère de Mraconia
Monuments et musées

Le monastère de Sinaia

Si la ville de Sinaia est surnommée “La Perle des Carpates”, son monastère ne peut qu'être surnommé “La Cathédrale des Carpates”. Fondé en 1695, ce lieu de culte n'est pas seulement le témoin de plus de 300 ans d'histoire, mais aussi un véritable musée d'art et de spiritualité roumaine. L'une des pièces remarquables est l'épitaphe confectionnée par Ana Roth entre 1897 et 1900. Ce grand tissu brodé à la main avec des fils de soie et d'or est inclus au patrimoine de l'UNESCO. Admirez aussi la petite église de style Brancovenesc, avec des colonnes sculptées dans la pierre et décorées de motifs floraux et végétaux datant de 1695. La grande église a été construite en 1846.
Le monastère de Sinaia
Monuments et musées

Le palais de Potlogi

Le palais de Potlogi est situé dans le département de Dâmboviţa, à 1h de Bucarest. Il a été construit par Constantin Brâncoveanu, le prince de Valachie, en 1698, dans un style architectural riche et particulier. Le prince Brâncoveanu voulait offrir le palais à son fils Constantin, mais, malheureusement, celui-ci n'a pas eu l'occasion d'en profiter, car lui, ses frères et son père se sont fait décapiter à Constantinople, en 1714. Le palais de Potlogi a été récemment rénové. Aujourd’hui, on retrouve un endroit remarquable, qui a gardé nombreux détails d’origine.
Le palais de Potlogi
Monuments et musées

L’Ensemble sculptural de Constantin Brancusi à Targu Jiu

L'ensemble sculptural de Targu Jiu, réalisé par Constantin Brancusi, est un hommage aux soldats roumains de la première guerre mondiale. Vous pouvez admirer les trois sculptures célèbres : la colonne sans fin, la porte du Baiser et la table du silence. L'ensemble a été inauguré le 27 octobre 1938 et il est de nos jours l'une des plus célèbres attractions touristique de Roumanie.

L’Ensemble sculptural de Constantin Brancusi à Targu Jiu
Sites naturels

La cascade “Urlatoarea”

Dans les monts de Bucegi, loin de l'agitation des grandes villes et cachée parmi les arbres se trouve une sympathique cascade. Le trajet est accessible aussi bien aux adultes qu'aux enfants. Après une très agréable randonnée de moins d'une heure dans la nature, hors des sentiers battus, vous arriverez à la cascade située à une altitude d'environ 1100 mètres. En fait, elle n'est pas si cachée. Vous pourrez entendre le doux murmur de la cascade de loin. C'est pour ça qu'elle s'appelle la cascade Urlatoarea (littéralement “la cascade Crieuse”).
La cascade “Urlatoarea”
Sites naturels

La citadelle de Poenari

Situées en haut de la montagne, les ruines de la citadelle de Poenari dominent la région de Valcea du comté d'Arges. La forteresse se trouve en haut d'un escalier de 1480 marches, mais le panorama grandiose qu'on y découvre vaut la peine. Son histoire remonte au XIIIème siècle quand elle fut érigée par les valaches. Les légendes liées à la citadelle et la beauté du paysage suscitent l'intérêt des voyageurs pour découvrir davantage les mystères de la région.
La citadelle de Poenari
Sites naturels

La mine de sel de Slanic Prahova

La mine de sel se trouve à environ 100 km de Bucarest. C'est un “palais de sel” au coeur des collines couvertes de forêts. Dans la mine, le microclimat est constant, la température moyenne est d'environ 13º C et l'humidité de l'air de 60%. Vous pourrez admirer les sculptures en sel de l'empereur romain Traian et des rois daces Decebal et Burebista. La multitude de loisirs vous fera traîner encore plus dans la mine pour jouir ainsi de l'effet bénéfique des aérosols salins sur la santé. Il y a des terrains de tennis, de volley-ball, une piste de karting, une salle de cure avec des lits, des tables, des chaises, etc.
La mine de sel de Slanic Prahova
Sites naturels

La vallée de la Prahova

Située au nord de Bucarest, la vallée de la Prahova est une région très touristique de Roumanie. Avec ses stations de sports d’hiver, ses paysages, ses monuments naturels et ses monuments historiques, elle attire de nombreux touristes.
La vallée de la Prahova
Sites naturels

Le sphinx et les Babele

Il y a des endroits dans le monde où la terre et le ciel paraissent se toucher. Un de ces endroits se trouve en haut des montagnes de Bucegi où vous pourrez admirer le Babele et le Sphinx. La ressemblance avec le monumental sphinx de Gizeh en Egypte est une bonne raison pour le découvrir. On dit que le sphinx de Bucegi est la représentation d'une divinité et les Babele (littéralement “Vieille Dames”) sont les Autels Cyclopéens de Caraiman. L'image de ces deux formations rocheuses naturelles et les paysages à couper le souffle charmeront sans doute de nombreux touristes.
Le sphinx et les Babele
Sites naturels

Les portes de fer

Les portes de fer sont une attraction touristique à ne pas manquer si vous visitez le sud-est de la Roumanie. C'est un endroit grandiose où le fleuve sépare les Carpates, en Roumanie, des Balkans, en Serbie. Il y a environ cinq millions d'années que le canyon des Portes de Fer a été creusé. Il y a les portes supérieures et les portes inférieures. Les deux sont unies par le lac du barrage des Portes de Fer. Situé géographiquement en Serbie, vous pouvez admirer la Table deTrajan (inscription latine dédiée à l'empereur romain) commémorant l'expédition menée en 100-103. Du côté roumain, près d'Orsova, vous trouverez une imposante sculpture dans la roche, il s'agit de la tête du roi dace, Décébale, haute de 40 mètres et large de 20 mètres.
Les portes de fer
Sites naturels

Les volcans de boue de Berca

Les volcans de boue de Berca sont une merveille de la nature. Vous serez surpris par le paysage lunaire (sans végétation) au coeur d'une région verdoyante. Ce ne sont pas de vrais volcans, il n'y a pas d'activité magmatique. L'appellation est due à leur forme de cône et à leur activité “explosive”. Ils émettent des gaz (méthane, azote, etc). Nous vous invitons à découvrir vous-mêmes cette image insolite !
Les volcans de boue de Berca
Villes

Sinaia, La Perle des Carpates

Sinaia, à juste titre surnommée la perle des Carpates grâce à ses beautés naturelles et architecturales, est une ville située dans la vallée de la Prahova, ancienne destination d'été de la cour royale. Les plus importantes attractions de la ville sont le château de Peles, Pelisor et le monastère de Sinaia, auxquels s'ajoutent des paysages mémorables. La première attestation date de 1581, mais la ville prend son essor sous le règne de Carol I, avec la construction du château de Peles, de Pelisor et du casino.
Sinaia, La Perle des Carpates

Envie d un voyage personnalisé ? Contactez-nous